3 eyes 4 steps 5 fingers
to become another 1

Privilégiant une économie de l’image, 3 eyes 4 steps 5 fingers to become another 1 propose un dispositif frontal et presque silencieux, articulé dans une lecture lente et itérative qui se consomme comme un tableau sans fin. L’oeuvre prend son point de départ à partir d’expé- riences bio-scientifiques qui tirent ses moyens depuis le corps animal. Inspirée par les questionnements de F. Burgat et L. Bossi, l’oeuvre spécule sur le regard d’une bête transférée sur humaine suite au retrait de sa substance initiale (xénogreffe).

Dans une forme méthodique, l’oeuvre provoque davantage un dilemme matérialiste et métaphysique qu’elle n’apporte une réponse. Elle souffle le sentiment d’une troublante empathie en prenant des axes ambigües fictionnels et actuels sur la notion d’hybridité et d’identité. La mise en scène de cette domestication clinique interprète le processus de trans- génèse de l’animal: un protocole d’humanisation génétique, lui permettant

d’être contenu dans l’autre.

Mais un organe traité comme une pièce détachée autant que l’est une prothèse en silicone, est-ce vraiment capable de regarder et d’être regardé ? Que détient la main, à l’intérieur de sa chair ?

Swiss Art Awards  2022 |  Kiefer Hablitzel

2022

 

3 canaux vidéos

12'20 

Concept et réalisation: Elisa Gleize
Soutien développement intéractif : Jonathan Hardy

Sculpture prothèse : Nagi Gianni
Finition et maquillage FX : Emmanuelle Olivet Pellegrin
Scan 3D cochon : Dr. Lars Ebert

HighQuality5I2A0536.jpg